“Aux États-Unis, la liberté d’expression est très importante et plus authentique qu’en France” Sandrine Nicolas, professeur d’anglais

Professeur d’anglais au collège Sainte-Anne, Sandrine Nicolas connaît le monde anglo-saxon et son fonctionnement, et notamment la place particulière qu’il accorde à  la liberté d’expression. De plus, elle-même, en tant qu’enseignante, est amenée quotidiennement à en user et à y réfléchir.

Pouvez- vous nous donner votre définition de la liberté d’expression ?

Sandrine Nicolas : Chacun et chacune en son âme et conscience doit pouvoir dire ce qu’il a envie de dire, de donner son ressenti. Je trouve que c’est l’occasion pour tout le monde de réfléchir, de formuler un avis personnel et de lui donner libre court sous toutes les formes possibles, cela peut être écrit, sous forme théâtrale, un dessin ou même un roman.>>

Dans votre métier existe-t-il une limite à la liberté d’expression ?

<<  Oui, je le crois. Je ne suis pas là pour donner mes opinions personnelles aux élèves dont j’ai la responsabilité. Je suis là pour les aider à se débrouiller avec la langue anglaise, afin de pouvoir communiquer, utiliser des outils que je vais leur fournir… Dans une salle de classe on ne fait pas tout ce qu’on veut. On a un objectif bien précis, amener les élèves à la réussite dans plusieurs domaines.  Maintenant je trouve quand même que dans le métier d’enseignant, on a une grande liberté, comparé à d’autres métiers. Par exemple nous avons le choix des méthodes que nous allons employer au quotidien avec les enfants pour arriver à notre objectif, on peut choisir de leur faire faire telle ou telle activité, varier les supports de travail, et ça c’est déjà énorme.>>

Avez-vous déjà abordé le sujet de la  liberté d’expression avec vos élèves ? Si oui à quel moment ? Quelles ont été leurs réactions ?

<< Oui ! J’en parle dans mes cours l’orsqu’on parle des Etats-Unis qui sont normalement, le symbole de la liberté ! Surtout de la liberté de la presse ! Il faut savoir qu’aux Etats-Unis les journalistes ont un pouvoir énorme, le peuple croit beaucoup en eux. Je pense que la presse est moins manipulée dans les pays anglo-saxons que chez nous. J’en parle dans mes cours lorsque j’aborde des aspects culturels,  à propos de liberté, de démocratie et de culture américaine. Les élèves sont souvent étonnés mais lorsque je donne des exemples simples, ils comprennent mieux. Par exemple dans un film, une série ou quoi que ce soit, vous verrez toujours des journalistes qui sont là et qui ne mangent plus, qui ne dorment plus, avec un sandwich devant un ordinateur à chercher la vérité à tout prix , ils vont à la bibliothèque de la ville, des heures durant jusqu’à ce que jaillissent les faits réels et vérifiables. C’est très Américain ! »  Quand j’aborde le thème de la liberté de la presse, les élèves sont… intéressés ! “

Comment dit-on liberté d’expression en anglais ?

<< Freedom of speech >>

Comment les pays anglo-saxons définissent-ils la liberté d’expression ?

<< La vérité pour la vérité sans qu’il y ait de limite ou de déformation des faits  pour quelques raisons que ce soit. Il n’y as pas de politiquement correct, aucune raison ne doit empêcher quelqu’un de révéler la vérité au peuple. La déclaration d’indépendance des États-Unis, texte fondateur du pays,  contient des phrases très claires sur la liberté d’expression et on veut la maintenir à tout prix. Aux Etats-Unis, la liberté d’expression est très pure et plus authentique que dans les pays européens :  “Freedom and justice for all ”  

Aux États- Unis et Royaume-Uni, quels textes garantissent la liberté d’expression?

Aux États-Unis c’est la constitution, que la statue de la liberté tient d’ailleurs dans sa main et au Royaume-Uni je pense que c’est  maintenu par des instituions qui sont plus anciennes comme la chambre des Lords ou la chambre des Communes, des hommes importants qui siègent au Parlement donc qui aident le premier ministre.  Aux États-Unis la liberté est un droit constitutionnel.

Dans ces deux pays, la liberté d’expression est-elle plus large ou plus restreinte que chez nous d’un point de vue juridique ? D’un point de vue religieux ? Existe-t-il des sujets tabous ?

Aux États-Unis elle est très large. Le journaliste va jouer ce rôle de la personne qui va révéler les faits le plus objectivement possible.

Que veut dire objectivement ?

Objectivement ça veut dire sans émettre son opinion personnelle. Le journaliste veut des faits neutres. Il veut révéler des faits vraiment authentiques tels qu’ils se sont passés,  sans les détourner, sans les déformer, sans essayer de mettre une interprétation  dans l’esprit des gens qui vont lire. Le journaliste américain veut vraiment que les lecteurs aient la vérité.

Au Royaume-Uni  c’est un peu différent, il y a beaucoup de journaux. Les Anglais adorent les journaux du matin. Ils en ont énormément et ils en lisent beaucoup. L’ Anglais se soucie d’avoir plusieurs sources, il veut avoir une opinion à lui. Le Français n’est pas pareil, il a plus tendance à recevoir des informations pré-mâchées. Il y a deux  sortes de presse au Royaume- Uni. Une très bonne presse sérieuse qui va parler de politique, justice, chômage, problèmes sociaux etc…Et une presse “people” dont les Anglais raffolent qui parle de la famille royale, des stars etc… Les Anglais sont très friands de ça,  ils adorent ! Mais je ne crois pas qu’on puisse toucher à l’intégrité de la reine d’ Angleterre ni à la famille royale, là c’est très contrôlé. Pour résumer, chez les Américains, c’est la vérité et les faits, et  chez les Anglais c’est aussi une presse très libre, très diversifiée..

Que risque-t-on si on enfreint la liberté d’expression dans ces pays ?

Au États-Unis très clairement le tribunal !                                           

C’est lourdement pénalisé !

Oui exactement. Il ne faut pas toucher à la liberté d’expression des Américains.

La presse a-t-elle la même liberté d’expression dans ces pays qu’en France ?

Je dirais qu’elle en a plus.

Suite aux attentats de Paris savez-vous si les pays anglo-saxons se sentent aussi menacés dans leur liberté d’expression ?

Je pense que non. C’est peut- être une opinion personnelle, mais je crois qu’ils ont toujours avant tout le rôle de révéler les faits tels qu’ils sont. Ce ne sont pas des évènement qui pourraient refroidir ou faire peur qui vont les empêcher de dire les choses . Non je crois que ça n’a rien changé, bien au contraire ils garderont ce rôle parce que c’est  pour eux comme une mission. Le journaliste anglo-saxon a comme un rôle divin qu’il prend très au sérieux. Il est profondément  investi au nom de la vérité. Donc ça ne va rien changer au contraire ! Il va penser avoir un devoir encore plus important pour informer les gens, pour les éclairer. Je ne pense pas qu’il craigne d’éventuelles représailles aux révélations qu’il fera.

Propos recueillis par Léa M. et Adeola

“Aux États-Unis, la liberté d’expression est très importante et plus authentique qu’en France” Sandrine Nicolas, professeur d’anglais