La classe de 5° B écrit des fabliaux.

Écrire un fabliau  effrayait plus d’un élève, surtout  après avoir pris connaissance de la consigne…Voyez vous-même ! Il fallait rédiger le texte à partir d’une expression à double sens, imaginer un personnage naïf qui recevrait un conseil au sens abstrait et l’interprèterait  au sens concret…Je vous propose la lecture d’un texte , d’autres suivront .…

L’art des tailleurs de pierre

Tout l’art des tailleurs de pierre, pourrait se résumer finalement à ce seul verbe  : frapper juste, c’est à dire ni trop fort, ni trop mollement. Le ciseau, toujours bien droit, doit contourner la forme de manière à ce que sa morsure rayonne à partir d’elle. Les angles, et plus encore les coins sont des passages…

Autoportrait incertain

P1020913

Réalisez un autoportrait photographique dans lequel ne vous reconnaîtront que ceux qui vous connaissent bien… Un exercice d’artspla subtil qui interroge le rapport de l’image au réel et donne aux élèves de 4e le loisir de s’adonner à de petites mise-en-scènes étonnantes. Et souvent, ça fonctionne pas mal… Devinez qui c’est…

Pourquoi tu cries comme ça ?

Pour quelle raison l’étrange personnage qu’Edward Munch peint et dessine entre 1893 et 1917 pousse-t-il ce cri infini et comme suspendu dans le temps et l’espace et dont l’onde semble se propager dans le tout le paysage en d’angoissantes et pathétiques courbes ? Dans un extrait de son journal daté du 22 juillet 1892, l’artiste…