Noël au hasard

Avant de passer à autre chose, retrouvez un peu de la magie de Noël avec ces petits contes écrits à quatre mains par les élèves de CM2A. Ils avaient quelques contraintes d’écriture et passage oubliés, c’est pour cela qu’il est souvent question de lutins, de rennes et de cheminée…

Rudolph et l’ours polaire

Il était une fois, dans un petit village du Pôle Nord, une famille qui fêtait Noël. Cette famille sortie prendre l’air, se retrouva en face d’un renne solitaire nommé Rudolph, qui passait par là. La nuit était froide… L’hiver était enfin là…

Au Pôle Nord, l’hiver était rude et il y avait un vent glacé. Rudolph s’en alla, laissant la famille dans un désert de glace, en hiver. Le renne, qui cherchait un partenaire se retrouva nez à nez avec un ours polaire.

Cet ours polaire commença à le pourchasser, mais le renne était plus rapide que l’ours et le sema. Il revint chez lui et se promit de ne plus sortir de chez lui pendant que l’ours était dans la grotte car cette grotte était magique. L’ours pouvait tout entendre !

Donc, un jour après, il rencontra le père Noël.

Il l’invita à rester avec lui pour tirer son traineau et l’aider. Il accepta et vécut heureux.

Léonard et Ludivine

Le Noël de Rudolph

Il était une fois, alors que le père Noël était en train de livrer les cadeaux, le plus jeune renne Rudolph tomba dans une cheminée. Il sortit de la cheminée et visita la maison. Au pied du sapin, il vit que les cadeaux n’étaient pas livrés à la bonne adresse. Alors, il décida de voler tous les cadeaux aux enfants qui n’étaient pas dans le besoin. Il les échangea contre les cadeaux des enfants sans abris. Et il fit de même avec les cadeaux des enfants riches. Ce soir de Noël là, la lune était ronde comme un flocon. En se réveillant, les enfants sans abri virent un cadeau à leurs pieds. Ils décidèrent de ne pas l’ouvrir tout de suite. Ils se donnèrent rendez-vous là où la lune se reflétait sur l’eau pour ouvrir les cadeaux .

Les enfants sans abris eurent un Noël heureux. Et les enfants riches comprirent ce que vivent les enfants sans abris. Ils créèrent alors une association pour les aider. Et voilà, ce soir de Noël là se passa dans la convivialité et le bonheur.

Lou et Touana

Le renne et l’inconnu

Il était une fois un renne nommé Rudolph qui était solitaire. Il habitait dans une cheminée, où il avait construit sa maisonnette. Il sortait tous les soirs pour voir la lune ronde comme un flocon, sur le toit. Une nuit, il vit un lapin avec des ailes. Il le trouva très mystérieux et décida donc de le suivre. Ils parcoururent alors un chemin très long. Au bout d’un moment, le lapin entra dans un immeuble nommé « école de magie ». Il décida de le suivre malgré sa peur. Il fonça dans une maîtresse qui lui dit :  » Que fais-tu encore dans les couloirs, jeune homme ! Les cours ont déjà commencé depuis cinq minutes ! » Il alla donc dans le bureau du proviseur, où il se fit gronder très fort pendant plus de dix minutes. Il dut négocier pour pouvoir s’inscrire. Il entra stupéfait dans la classe de magie. Il reconnut le petit lapin qu’il avait rencontré sur son toit. La maîtresse l’obligea à s’assoir à coté de lui. Il apprit à transformer les gens. Deux heures plus tard, la sonnerie retentit. Il alla en récré où le lapin lui dit  » Bonjour mon ami, veux-tu que je te présente certains de mes amis ? » « Je veux bien, merci !  » « D’accord » Il rencontra quatre des amis du petit lapin : une chienne s’appelant Viky, un écureuil s’appelant Ali, un chat s’appelant Mystigris et un toucan s’appelant Polie. Quand il rentra chez lui, tout était en désordre. Il rangea tout puis il entendit sonner à la porte c’était le petit lapin qui venait manger chez lui. Et Rudolph ne fut plus jamais seul de toute sa vie.

Eloïse et Jasmine

Le Noël des Ségur

Il était une fois une famille qui avait deux enfants, Sophie et Jean. Cette famille tenait une usine de bonbons qui s’appelait Ségur ( leur nom de famille ). Ils faisaient des friandises si succulentes que maintes fois ils avaient surpris des cambrioleurs endormis sur des centaines de papier de chocolat ! Un soir d’hiver alors qu’il faisait froid et que l’hiver commençait à pointer le bout de son nez, la famille Ségur décorait son usine avec des guirlandes scintillantes et des boules étincelantes. Tout à coup, ils virent des lumières dans la vieille maison abandonnée depuis plusieurs dizaines d’années. Ce phénomène se produisait souvent et les Ségur l’avaient déjà remarqué. Quand soudain :J’ai perdu mon grelot ! s’écria Jean, le cadet.

Cette nuit-là, ils s’étaient déguisés en lutins. Comme la précision était exigée dans la famille, ils décidèrent de laisser tomber leurs costumes et de les jeter. Mais Sophie les supplia de les garder. Ils furent donc conservés. Ils décidèrent de visiter la maison abandonnée et de percer son secret. Ils entrèrent et découvrirent que l’intérieur de la bâtisse était mille fois plus beau que la façade. Ils pénétrèrent dans le salon et virent un sapin qui étincelait de mille feux avec des boules brillantes et multicolores. Ce sapin était orné du grelot de Jean ! Au pied du sapin, des dizaines de petits lutins les regardaient en silence. Ils devinrent très vite amis, comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Les lutins racontèrent leur triste histoire : comme ils étaient maladroits, personne n’avait voulu d’eux, pas même le père Noël. Ils avaient préféré s’installer dans cette maison où personne n’allait jamais. Soudain, les visages de la famille Ségur s’illuminèrent avec un air enthousiaste.

  • Et si nous vivions ensemble ici ? proposa Jean.
  • Oh oui, quelle bonne idée, renchérit Sophie, vous pourriez nous aider à préparer et emballer les confiseries.
  • D’accord, répondirent les lutins. Mais d’abord, nous devons vous rendre quelque chose. Tenez ! dit un lutin en leur tendant le grelot.

Et c’est ainsi que pour la première fois de leur vie, les petits lutins découvrirent la magie de Noël en cuisinant les premiers biscuits alsaciens de Noël, les Bredeles !                 

Alice et Yoana

Grand-Père Noël         

  Il était une fois, une famille avec deux enfants, qui avait des grelots et des clochettes grâce à l’héritage de leur grand-père. Il ne savait pas que les grelots et les clochettes étaient magiques.

Mais, un soir de Noël, alors que la lune était ronde comme un flocon et lumineuse, l’éclat de la lune tapa sur les grelots. Ils se mirent à bouger et à scintiller.

Soudain, le PÈRE NOËL, à l’intérieur d’une veille cheminée poussiéreuse tomba et fit un gros BOOM!!! Qui réveilla toute la famille !

Les parents se levèrent et crièrent : Qu’est-ce qui se passe ici ! ! Les enfants sursautèrent de panique : Quoi ? ! Crièrent-ils. Hein ! Mais on n’a rien fait !

Les parents dirent : alors qui a fait ce boom ?

Et ils virent le Père Noël qui était leur grand-père. « Quoi grand-père c’est toi le père Noël ?! »

Alors le grand-père dit : j’ai perdu mes grelots et mes clochettes Sans eux, Noël est fichu. Les parents se retournèrent et virent les grelots et les clochettes sur le sapin pour le décorer.

Zahra et Inès

Une nuit de Noël

Ce soir de Noël, alors que la lune était ronde comme un flocon, une famille vivait avec deux enfants, Billy et Jeremy. Les parents dormaient dans leur lit douillet. Les enfants étaient prêts à faire des bêtises. Ils se cachèrent dans les escaliers fixant le sapin, en attendant le Père-Noël. Ils entendirent un bruit, tous se précipitèrent à la porte. Mince ce n‘était que le chat du voisin. Un deuxième bruit mais cette fois il se situait si prêt de la vielle cheminée poussiéreuse. On l’entendit descendre. Un pied puis un autre et enfin tout le corps. Enfin les cadeaux ! Il les posa sur le tapis rouge au pied du sapin. Les enfants contents allèrent ouvrir leurs cadeaux. Le père-noël partit. Jeremy eut un camion en LEGO et Billy une voiture. On entendit quelqu’un redescendre. Un cambrioleur descendit de la cheminée et il vola tous les cadeaux des enfants. Les enfants se mirent à pleurer, les parents descendirent. Ils appelèrent la police, retrouvèrent les cambrioleurs, redonnèrent les cadeaux et ils passèrent un très bon Noël.

Gautier et William

Le bonhomme de neige 

Il était une fois, un petit bonhomme de neige, qui était sur le traineau de Père Noël, voyageant à travers le monde. Il neigea toute la nuit.

Ce sera enfin un Noël blanc ! se dit le bonhomme de neige en mangeant tous les bonbons qu’il pouvait et qu’il trouvait dans le traineau du Père Noël. Quand le Père Noël voulut distribuer les bonbons il n’y en n’avait plus. Les enfant furent tristes qu’il n’y ait pas de bonbons, il n’avait que leurs cadeaux du  Père Noël. Le Père Noël fabriqua vite de nouveaux bonbons pour l’an prochain. Les  bonbons avaient le pouvoir de faire fondre le vilain bonhomme de neige. Mais celui-ci revint et il faisait peur aux enfants. Alors, le Père Noël décida d’utiliser la magie de Noël pour faire fondre le vilain bonhomme de neige. L’année suivante un nouveau bonne de neige vint, il était très gentil et il aida le Père Noël à faire de nouveaux cadeaux et des bonbons, que les enfants aimèrent et qui leur permettaient de voler.

Juan et Tom

Le vieux lutin maladroit

Il était une fois un vieux lutin qui était maladroit et il n’emballait pas bien les cadeaux pour les enfants. Le Père Noël ne l’aimait pas car il était malhabile. Un soir, dans l’atelier du Père Noël au pôle nord, il laissa la porte ouverte. Il sentit un courant d’air froid et se rendit compte qu’il avait oublié de fermer la porte. Il descendit les escaliers et remarqua qu’il y avait un ours polaire qui  était rentré ! L’ours polaire le poursuivit. Le Père Noël entendit du bruit et descendit les escaliers. Le lutin maladroit l’entendit descendre et se cacha. Le Père Noël vit l’ours polaire le poursuivre. Le lutin sortit de sa cachette et demanda au Père Noël de suivre sa stratégie pour faire sortir l’ours polaire. Le lutin et le Père Noël sortirent de l’atelier et l’ours polaire les suivit. Ils coururent jusqu’à l’atelier et fermèrent la porte à double-tour. Le Père Noël le remercia et il lui offrit un bonbon magique qui le rendit adroit !

David et Daniel

  

La chasse aux bonbons

Tout commença le 24 décembre…

Nous étions dans nos chambres, quand tout à coup il y eut un vacarme dehors ! Donc, on descendit dans le salon avec notre mère. Il n’y avait rien. Alors, nous allâmes dans le jardin.

C’était papa faisant semblant de couper les haies. Et nous le crûmes au début ! Mais en fait, il avait caché son costume de père Noël dans les buissons. Alors nous retournâmes dans nos chambres et maman dans la cuisine. Pendant ce temps, notre père montait sur le toit pour aller dans la cheminée. Et heureusement qu’elle n’était pas en train de chauffer ! Donc il arriva dans le salon et cacha des bonbons sur tout l’étage. Il voulait nous faire une surprise avec notre maman. Et il monta au premier étage et glissa sous nos portes :  » Vous devez trouver au rez-de-chaussée quelque chose de plutôt sucré et fruité dans un joli papier. » Expéditeur anonyme.

Quand nous lûmes la lettre, nous nous précipitâmes dans le salon, où papa nous attendait près de la cheminée poussiéreuse. Nous commençâmes à chercher. La chaise de maman : non sous le fauteuil : non, dans le sapin : non, dans la cuisine : non, dans la vieille cheminée poussiéreuse: Victoire ! Maman nous rejoignit, nous nous assîmes sur le canapé et dégustâmes les bonbons en regardant un vieux film de Noël.

Rose et Manel

Le lutin maléfique

Tout commença le 24 décembre… Kate et Jacques étaient en vacances à Hawaii. Depuis que son père était parti, il y a déjà deux ans maintenant, Kate s’était renfermée sur elle même. Elle était malheureuse depuis que sa mère avait trouvé un nouveau copain. Kate décida de modifier son cadeau de Noël pour rencontrer le père Noël. Pendant que sa mère et son beau père se détendraient dans un centre de massage, elle ferait une fugue. Elle avait dit à Jacques, qu’elle devrait aller au centre pour les enfants. Elle mentirait en disant qu’elle devait aller aux toilettes mais elle fuguerait. Bien sûr Jacques ne la crut pas et il la suivit discrètement. Jusqu’à une petite voiturette, où sans le savoir il y avait un lutin maléfique. Il la fit rentrer dans un portail avec Jacques… Ils arrivèrent au Pôle Nord. Il faisait très froid. Pendant ce temps, le père Noël poursuivit un chat géant. Jusqu’à ce qu’il vit les enfants. Et il fonça sur eux pour les récupérer. Ils les mit dans le traineau et tout à coup une tempête de neige éclata. Le père Noël et ses lutins les emmènent dans leur ville pour les réchauffer. La mère Noël donna un chocolat chaud. Le lutin maléfique déroba l’étoile de Noël. Jacques et Kate avec le père Noël allèrent à la recherche du lutin maléfique. Après un long moment de recherche ils le trouvèrent. Un combat éclata suivi d’une tempête de neige. Après avoir récupéré l’étoile ils retournèrent au village. Et le père Noël les ramena chez eux. Leur mère avait eu très peur, elle était très heureuse de le revoir.

Julie et Lilou

L’atelier du Père Noël

Il était une fois dans une maisonnée où tout le monde était joyeux. Ils ignoraient que quelque part plus loin il y avait l’atelier du Père noël. Au début ils ne virent que des lutins, puis ils aperçurent une silhouette. Qui ressemblait fort à celle du Père Noël.

Mais ils virent la silhouette se rapprocher et virent la Mère Noël. Ils étaient très surpris. Mais la mère Noël leur dit qu’elle avait perdu son grelot.

S’ils l’aidaient à rechercher le grelot, elle leur proposait, de leur faire une visite dans l’établissement du Père Noël.

Aussitôt dit, aussitôt fait, ils se lancèrent dans l’atelier du père Noël. Ils fouillèrent partout, sous les cadeaux, dans les armoires… Ils le retrouvèrent enfin dans le bac à ruban.

La mère Noël tint sa promesse et leur fit visiter, comme promis, l’atelier de père noël.

Lenny et Paul

Le soir de Noël

Il était une fois, un petit garçon qui était avec sa famille. Cette nuit-là, tout le monde était joyeux dans la maisonnée. La neige tombait à gros flocons dehors. Dans le ciel noir, les étoiles brillaient de mille feux. Sur le traîneau, voyageant à travers le monde, le Père Noël distribuait des cadeaux. Les enfants avaient fait un bonhomme de neige en attendant l’arrivée du père Noël. Soudain il prit vie !!!!!

Il bougea la tête lentement, puis les bras, les jambes et marcha vers les montagnes enneigées. Arrivée aux montagnes, il se posa dans une grotte. Il sortit de la grotte, puis un coup de vent l’emporta. Il fut pris dans une tempête de neige. Il vola dans les airs, puis il atterrit…

Dans le traîneau du Père Noël !!!!

Il reçut un cadeau de bienvenue, un chocolat chaud, une couverture et une carotte pour la mettre sur son nez. Les lutins étaient ravis d’avoir un nouvel ami pour jouer et rigoler. Ensuite le Père Noël, le bonhomme de neige, les  lutins continuèrent de distribuer les cadeaux aux enfants. Une fois les cadeaux distribués, ils allèrent se coucher. Le lendemain, le bonhomme de neige se réveilla en entendant le Père Noël rigoler. Il alla le rejoindre. Devant le Père Noël il y avait une petite tablette avec des millions, des milliards d’enfants joyeux. Tous ces enfants ouvraient leurs cadeaux. Ils continuèrent de regarder toute la nuit la tablette, le sourire aux lèvres.

Lindsay et Louka

                 

Noël au hasard