Mystère, théâtre et Poudre Noire

Et si on vous guidait ?

Accompagnés des professeurs Mmes Bach, Mme Atzenhoffer, M. Hamdaoui et M. Mathern, les 3A et B ainsi que les 4D se sont rendus au TJP pour assister à un spectacle intitulé Poudre Noire, réalisé par Simon Delattre. Ce dernier est un artiste qui développe des projets dans lesquels il est à la fois metteur en scène et interprète. Il est également à la tête de la compagnie « RODEO théâtre ». Le spectacle Poudre Noire est sa quatrième réalisation.

Sur scène, apparitions et disparitions, comédiens ou marionnettes, ombres géantes ou suggérées plongent le spectateur au cœur d’une confrontation entre le présent d’une adolescente et les fantômes du passé d’une mère.

Une histoire… intrigante

Emily est une jeune fille rejetée par ses camarades, et pour cause : on dit d’elle et de sa mère qu’elles sont des sorcières. Mais Brandwell, lui, est différent et compte bien tenter sa chance avec elle !

Il décide donc de l’inviter à une fête, mais la mère d’Emily, hantée par ses souvenirs, refuse. Les deux ados finissent par s’embrasser.

Mais, parmi les ombres qui hantent la maison, se trouve la raison de cet isolement et de cette réputation : c’est lors d’une fête que le père d’Emily est mort, et la mère veut protéger son enfant de ce sort en se réfugiant dans la paranoïa et les esprits.

Comprenant son erreur, elle finit par laisser Emily vivre sa vie.

Qu’est-ce qu’on en pense ?

Nous avons trouvé la pièce de théâtre agréable à regarder. Les jeux d’ombres créent une atmosphère angoissante. La transition entre les acteurs et les marionnettes était artistiquement intéressante. Au début de la pièce, nous avons été impressionnés par le mouvement des panneaux représentant des murs. La mise en scène coïncidait bien avec l’histoire et l’ambiance de la pièce. La musique et les effets accompagnaient très bien le jeu des acteurs tout au long du spectacle et permettait une meilleure compréhension du scénario. Les costumes des acteurs étaient bien choisis. L’histoire était agencée d’une certaine manière afin que chacun puisse imaginer la fin à sa manière.

Et si on réécrivait la fin ?

Durant la fameuse fête, Emily danse et s’amuse avec Brandwell. Sa mère, remarquant son absence, pour la première fois depuis longtemps, sort chercher sa fille qui se trouvait certainement à la fête. En y arrivant, elle voit Brandwell et Emily s’embrasser et elle reconnait le fusil qui, jadis, avait tué le père de son enfant. Prise d’une rage folle, elle s’empare du fusil et tire sur Brandwell. Emily assiste à toute la scène et restera hantée de son amour à tout jamais.

Article rédigé par les élèves de 3eB.

Mystère, théâtre et Poudre Noire