Journée de solidarité carême 2016

Mardi 22 mars, à l’occasion de la journée de solidarité du carême 2016, tout Sainte-Anne a vécu à l’heure malgache.

Les Sœurs de la Providence de Saint-Jean de Bassel ont de nombreuses communautés à Madagascar. Au sud de l’île, dans la ville de Fianarantsoa, elles accueillent dans leur école les enfants de la rue. Ils sont souvent orphelins, dorment dans la rue ou dans des abris de fortune, font de petits boulots comme porteurs ou bien mendient sur les marchés et les stations-essence. Les Sœurs tentent de les scolariser, de leur apprendre la lecture, l’écriture et le calcul. Elles leur offrent un repas à midi, leur donnent du savon pour se laver et laver leurs vêtements et leur fournissent, deux fois par an, des habits neufs.

Une opération bol de riz a permis aux élèves ainsi qu’aux membres de la communauté éducative de les soutenir dans leur œuvre auprès de ces enfants. D’autres initiatives ont été menées au premier degré comme un « pain partagé » qui consistait, pour les élèves de prendre un morceau de pain au lieu du goûter et de donner, s’il le souhaitait  une pièce. Des artistes du premier degré ont réalisé une fresque inspirée de l’art populaire malgache représentant Fleur et Gilbert, deux enfants de la rue de fianarantsoa se rendant à l’école de la Providence. La chanson « Grandir comme un baobab », écrite pour l’occasion, était dans toutes les têtes et sur toutes les lèvres.

Sœur Emma, native de Fianarantsoa, était parmi nous. Elle nous a parlé de ces enfants de la rue, de son pays, des difficultés que rencontre sa population. Elle était accompagnée par Sœur Bénédicte, que nous avions la joie de retrouver à cette occasion, deux ans après son départ en retraite. Toute la journée, elles ont rencontré les élèves de Sainte-Anne. Le soir, les familles étaient invitées à se réunir à la chapelle de l’école pour un temps d’échange, de prière et de chanson.

Nous nous félicitons de la bonne participation des élèves au bol de riz de midi ainsi que de celle des familles les soir. Les fonds réunis seront envoyés à Madagascar par les soins de la l’association qui soutien l’oeuvre des Sœurs de la Providence à Fianarantsoa.

Nous nous félicitons surtout d’aider les enfants de la rue de Fianarantsoa à « grandir comme un baobab et voler comme un bulbul ».

Nota : Si vous ne savez pas encore ce qu’est un bulbul, écoutez la chanson… Nous l’avons composée tout exprès pour cette occasion.

Merci à Soeur Emma et à Sœur Bénédicte pour le temps qu’elle nous ont généreusement consacré, à Sœur Pascale Kubler et à Madame Patricia Vacheresse pour les ressources qu’elles nous ont fournies, aux artistes du 1er degré pour avoir donné des couleurs magnifiques à la fresque malgache, aux élèves qui ont participé au bol de riz et à tous les élèves de Sainte-Anne pour l’intérêt qu’ils ont montré lors des rencontres, aux parents d’élèves pour leur contribution ainsi qu’à tous ceux qui ont participé à la soirée de solidarité.

Un merci tout spécial à M. Fanchini pour son aide.

journée de solidarité carême 2016

Grandir comme un baobab from Pastorale Sainte-Anne on Vimeo.

Journée de solidarité carême 2016