Pèlerinage de l’Enseignement catholique

“Vous serez mes témoins”

Ces paroles que l’auteur du livre des Actes des apôtres met dans la bouche de Jésus juste avant son Ascension auprès de Dieu le Père, c’est aux disciples qu’elles sont adressées, à ceux qui l’ont connu et accompagné sur les chemins de Galilée et de Judée il y a quelques 2000 ans. Mais elles s’adressent également à tous ceux qui, au long des siècles, sans l’avoir vu, ont cru en sa Parole et ont marché à sa suite sur les chemins de la foi et de l’amour. Elles étaient encore adressées, à nous qui, en la solennité de l’Ascension, nous sommes mis en route, à l’appel de l’Enseignement catholique, pour marcher vers la cathédrale de Strasbourg, témoin millénaire de la foi en terre d’Alsace.

Nous nous sommes retrouvés ce jeudi 14 mai 2015 au matin dans la cour de l’école Sainte-Anne, rejoints bientôt par des membres de l’école Saint-Joseph de Rouffac, pour un temps de rencontre, de partage et de prière : quiz sur la cathédrale, pique-nique, office du départ. Les Sœurs de la Providence qui habitent Sainte-Anne s’étaient également jointes à nous et Sœur Marietta a prononcé la bénédiction d’envoi des pèlerins.

Puis ce fut la marche à travers la ville, l’arrivée dans la magnifique nef de la cathédrale et la célébration de la messe avec des représentants de tous les établissements catholiques d’Alsace, réunis autour de Monseigneur Dollmann, évêque auxiliaire de Strasbourg.

Nous ne l’avons pas vu, lui, Jésus Christ, mais nous croyons qu’il est vivant et que c’est lui le Sauveur du monde. Et nous croyons parce que sa parole nous a rejoint à travers les millénaires portée et transmise de génération en génération par la voix d’une multitude de témoins, autrement dit par son Eglise. Et cette parole a éveiller en nous une espérance si ardente et un désir si brûlant d’aimer que nous en avons été à jamais bouleversés. C’est pour cela que nous sommes témoins, non pas témoins oculaires, mais témoins de l’Espérance qui nous a mis en route et qui nous fait courir pour passer le relais, pour passer la parole, pour que le Christ passe, dans nos familles, dans nos écoles, dans le monde.

Nous remercions vivement tous les participants à ce pèlerinage, et ceux qui nous ont aidé à le préparer. Merci aux amis de Saint-Joseph de Rouffac qui sont venus grossir nos rangs. Deo gratias.

Pèlerinage de l’Enseignement catholique