LES 5eD et 4eC en chantier !

Cette année, les classes de 5eD et de 4eC ont pu découvrir l’univers du théâtre grâce à un partenariat avec  le TJP (Centre National Dramatique).

Ils ont déjà pu assister à deux spectacles suivis d’une discussion avec la troupe des spectacles, d’une visite des coulisses du TJP avec découverte des métiers du théâtre et, surtout, d’un « chantier » de trois heures animé par Alice Laloy, metteur en scène et Justine Macadoux, comédienne et marionnettiste.

Cet atelier a débuté par la fabrication d’un oiseau à partir de … baleines de parapluie ! De nombreux exercices de concentration, d’imagination, de jeux théâtraux ont ensuite ponctué cette demi-journée qui s’est finie sur un travail de manipulation de ce fameux oiseau. Cette expérience a ravi les élèves…même les plus récalcitrants. Ils ont découvert un univers souvent bien éloigné de leur quotidien, se sont surpris eux-mêmes à « jouer le jeu », ont atteint un degré de concentration qu’ils ne soupçonnaient même pas, ont développé leur imaginaire mais, surtout, ont appris à mieux se connaître.

« Ça nous a montré que le théâtre ce n’est pas juste jouer une pièce.
Ça nous a soudés. Je ne savais pas ce qu’on allait faire et puis on s’est tous laissé aller. Une belle expérience pour la classe !» Damien

« Un moment très enrichissant. On apprend des choses sur nous-mêmes. » Pierre

« L’après-midi m’a permis de me changer les idées et de faire autre chose que d’habitude. Nous avons aussi été plus à l’écoute les uns les autres. » Juliette

Sous ma peau SFU.MA.TO… Quel drôle de nom !

Quelques jours après, les mêmes élèves ont assisté au spectacle d’Alice Laloy au titre si bizarre… Le sfumato (enfumé en italien) est une technique mise au point par Léonard de Vinci qui consiste à superposer plusieurs couches de peinture pour créer des contours imprécis. Il faudra donc trouver la juste distance où se placer pour apprécier le tableau. « Sous ma peau » c’est la déformation de ce nom…

Et c’est sur ce chemin qu’Alice Laloy nous a entraînés : dans une ambiance vaporeuse, les paroles se déforment, les objets sont détournés, des rébus remplacent les paroles, un oiseau-marionnette s’envole et la musique accompagne cet étrange rêve, faisant appel à nos sens et non à notre raison. L’imaginaire du metteur en scène et des comédiens nous emporte et nous contamine comme si notre œil voyait maintenant l’invisible…

Paroles d’élèves :

« C’était bizarre. J’étais dans un autre univers le temps de la pièce. On aurait plus dit un spectacle de magie qu’une pièce de théâtre. » Juliette

« J’ai aimé parce que c’était vivant. On était DANS le spectacle, on y participait et on n’était pas juste assis à regarder. » Yassin

« C’était un spectacle hypnotisant, au sens propre du terme. On n’y comprenait rien et pourtant c’était génial ! » Pierre

« Je n’ai pas aimé parce que je n’ai rien compris…mais je n’ai pas détesté non plus. C’était étrange, incompréhensible. C’est la pièce la plus bizarre que j’ai vue… » Aysegul

« C’était un spectacle bizarre. Au début, je cherchais à comprendre mais je me suis laissée porter par le spectacle. » Morgane

« C’était une pièce étrange mais innovante qui changeait des pièces de théâtre habituelles. Je n’ai pas tout compris mais j’ai aimé… » Natasha

 

 

LES 5eD et 4eC en chantier !