Messe des cartables 2013

10000890935_52040afbe4_zDimanche 29 septembre 2013

à 11h en l’église Saint-Aloyse de Neudorf

Un grand appel à nous convertir pour plus de justice et de solidarité : tel était, en résumé, le message pressant des textes de cette « messe des cartables 2013 » qui étaient également ceux de la messe de ce dimanche.

Dans la première lecture, le prophète Amos (Am 6, 1a,4-7) lançait une vibrante mise en garde à l’adresse de ceux qu’il appelle « la bande des vautrés » : tous ceux qui se gavent des richesses de ce monde et en privent les pauvres.

En contre-point, saint Paul, dans la seconde lecture (1Th 6, 11-16), nous exhortait à être des hommes justes et religieux, vivants de foi et d’amour et persévérants dans la douceur.

Ces deux textes éclairaient pour nous la parabole du Seigneur dite du « mauvais riche et du pauvre Lazare » (Lc 16, 19-31). Les paraboles sont des histoires que le Seigneur Jésus racontait à ceux qui venaient l’écouter grâce auxquelles il enseignait. Mieux que les leçons compliquées, les paraboles permettent à chacun, petits et grands, de s’identifier aux personnages et de comprendre le message de Jésus. Le Père René Fischer, nous a expliqué dans son homélie que le prénom Lazare signifie « Dieu aide ». Le riche, en revanche, n’a pas de prénom. L’abîme qui empêche le riche d’accéder au paradis dans lequel se trouve Lazare après sa mort, n’est pas voulu par Dieu, mais il est la conséquence de l’enfermement du riche dans son propre enfer, celui du luxe et de l’indifférence à l’égare du pauvre qui a faim. Nous pouvons tour à tour nous identifier au riche ou à Lazare. Mais le disciple du Christ, c’est celui qui a accepté de sortir de son égoïsme pour rejoindre les autres. Certes, Lazare, lui, n’avait pas choisi d’être pauvre et d’avoir faim. Pourtant, le disciple de Jésus, est un pauvre comme Lazare, qui croit que Dieu vient toujours en aide à celui qui est dans le besoin, même si c’est par delà la mort. Sortons donc de nos enfermements pour devenir ce que nous sommes en vérité : des pauvres dont le seul trésor est l’amour de Dieu.

Nous étions nombreux a participer cette messe des cartable 2013. Cette messe était avant tout l’occasion, pour les communautés éducatives de Neudorf, de rendre grâce à Dieu pour tous ses dons et de lui confier cette année scolaire 2013/2014. La messe s’est achevée par la traditionnelle bénédiction des cartables que les élèves avaient apportés avec eux. Le Père Fischer a également bénit les catéchistes de la paroisse ainsi que les enseignants de culture religieuse des écoles afin de les confirmer dans leur mission éducative et de transmission de la foi.

Enfin les enfants ont reçu un oiseau comme ceux d’une autre parabole où Jésus nous invite à les imiter dans leur confiance totale en la Providence de Dieu qui les nourrit et en prend soin. Puissions-nous grandir, tous, dans cette confiance et en vivre.

Un grand merci au Père René Fischer pour cette célébration et pour l’enseignement qu’il nous a donné. Merci aux servants qui étaient nombreux et pour toutes celles et ceux qui ont apporté leur contribution afin que cette messe soit belle et priante. Un merci particulier à Anne Burckel, fidèle au poste, qui a préparé et animé le programme des chants ainsi qu’à Christine Wagner et tous les musiciens qui nous ont accompagnés de leurs talents, sans oublier le choeur de enfants pour leur enthousiasme à chanter la gloire de Dieu. A tous, élèves, parents, membres des communautés éducatives, chefs d’établissements, amis de nos écoles et paroissiens de Neudorf qui étaient avec nous en ce jour à Saint-Aloyse un grand merci pour leur présence et leur prière.

Deo gratias !

Merci à M. David SURMIN, papa de Ludyvine, élève de CE1 à Sainte-Anne, qui a réalisé cette petite vidéo et nous a permis de la partager sur le site de l’école.

Messe des cartables 2013